Accueil Soin

Autobronzant : comment s’en servir sans virer orange ?

Le 08 avril 2021

Autobronzant : comment s’en servir sans virer orange ?
aufemininglowria

aufemininglowria

Idéal pour bronzer sans soleil, l’autobronzant divise pourtant : peur d’un résultat peu naturel, crainte de ne pas bien l’appliquer… On vous dit tout sur ce produit facile à utiliser et adapté à toutes.

Mis au point dans les années 1990, l’autobronzant est un produit que tout le monde connaît de nom mais que peu de gens utilisent. Ce qu’on lui reproche ? D’être difficile à utiliser et d’offrir un résultat peu naturel. Il est vrai que le teint orangé à la Donald Trump ou le bronzage façon zèbre, ça ne fait pas franchement rêver… Sauf que bien choisi et bien utilisé, l’autobronzant offre un résultat super naturel, qui ressemble à s’y méprendre au « vrai » bronzage. On vous donne les clés pour bien choisir votre produit autobronzant et l’appliquer en toute sérénité.

Comment fonctionne l’autobronzant ?

La clé des formules autobronzantes, c’est la DHA (dihydroxyacétone), parfois combinée à de l’érytrulose. Ces sucres réagissent au pH de la peau en colorant les kératinocytes de la couche supérieure de l’épiderme et créent en quelques heures un faux bronzage qui s’efface en quelques jours. C’est la concentration en DHA (généralement comprise entre 1 et 8 %) qui détermine l’intensité du hâle et donc le potentiel effet orange, mais les formules actuellement proposées sur le marché n’ont rien à voir avec celles d’il y a 15 ans. Vous n’avez aucune chance de finir orange, à moins de vraiment surdoser le produit ou d’utiliser un autobronzant intense sur peau très claire. Bon à savoir : même si la peau paraît bronzée, gardez en tête que le bronzage est faux et ne vous protège pas des coups de soleil (= protection solaire obligatoire !).

Autobronzant : comment le choisir ?

Il existe différentes textures pour le visage comme pour le corps. Choisissez toujours une formule adaptée à votre carnation : hâle léger si vous avez la peau claire, bronzage intense si vous avez la peau mate. Pour le visage, vous pouvez opter pour un soin (crème, gelée ou sérum) ou bien pour des gouttes autobronzantes (comme le Concentré Addiction Éclat de Clarins), à ajouter à votre soin de jour comme un booster. Différentes options s’offrent à vous du côté des formules pour le corps : crème, huile, brume, mousse (notre recommandation pour les débutantes) ou encore lingettes. Si l’autobronzant vous fait peur, choisissez plutôt une formule progressive faiblement dosée en DHA, qui ressemble à un hydratant corps classique, mais laisse apparaître au bout de quelques jours un léger hâle (qui monte progressivement). 

Application de l’autobronzant : les règles d’or

1/ Exfoliez la peau

Sur le visage comme sur le corps, effectuez toujours un gommage (chimique ou mécanique) avant d’appliquer votre autobronzant pour la première fois. Cela permet d’éliminer les cellules mortes, d’éviter les traces et d’offrir un rendu lumineux. 

2/ Utilisez un gant pour éviter les traces

Utilisez un gant pour appliquer votre autobronzant, qu’il s’agisse d’un gant conçu pour cela ou d’un simple gant de toilette, en effectuant de larges mouvements circulaires. Et si jamais vous voyez des zones où l’application n’est pas uniforme, pas de panique : un simple gommage suffit à faire disparaître le faux bronzage.

3/ Allez-y progressivement

À moins d’être une habituée de l’autobronzant, commencez toujours par utiliser une petite quantité de produit et attendez de voir le résultat le lendemain. Si c’est trop léger, vous pourrez toujours en remettre, alors que si c’est trop intense, il faudra faire un gommage pour tout enlever…

Alors, prêtes à vous lancer ? Découvrez la mousse autobronzante progressive « Glow Tan » dans la box « Wild & Free » !

6 produits à essayer d’urgence :

Mousse Autobronzante, Hawaiian Tropic, 13,20 €

Article rédigé par Maïlys Cusset

box.details.subscription.image.alt

Faites briller votre beauté avec la box Glowria

16,90€ par mois